Le guide de votre bien-être à domicile

Gemmothérapie

Actualités

En finir avec les somnifères grâces aux plantes

Pour se débarrasser une fois pour toutes des somnifères, on peut compter sur certains actifs végétaux qui aident à se désaccoutumer et limitent l’anxiété. « Pour réussir son sevrage des somnifères, le plus efficace est de combiner une thérapie comportementale, de la sophrologie, de l’acupuncture ou encore de l’hypnose avec une substance qui aide à se désaccoutumer du médicament », commente Didier Le Bail, naturopathe.

Celui-ci recommande le kudzu, une plante issue de la pharmacopée chinoise connue pour son efficacité sur l’addiction à l’alcool et au tabac. A consommer à raison de 1 200 à 1 800 mg par jour de poudre de racine, sous forme de gélules. On commence à prendre le kudzu une à deux semaines avant de réduire les médicaments. Plus facile à trouver et mieux connue des médecins et pharmaciens français, la valériane aide également au sevrage et limite les réveils nocturnes dus à l’anxiété. « On peut l’associer à l’escholtzia aux effets sédatifs, à raison de 50 ml d’extraits de plante standardisés (EPS) de chaque, et on en consomme 2 cuillères à café, le soir au coucher », suggère Alain Giraud, sophrologue formé à la phytothérapie.

En gemmothérapie, le bourgeon de tilleul est un bon remède pour le sevrage, à associer avec le bourgeon de figuier pour son côté anxiolytique. On les utilise, de préférence, sous forme de macérât concentré, afin de consommer moins d’alcool pour une dose tout aussi efficace. On peut alors commencer à baisser tranquillement les somnifères, sous le contrôle du médecin. « Il n’y a pas d’impératif à respecter, en termes de temps ou de dosage. On marque une pause dès que l’on ne se sent pas tranquille, et si l’on a besoin de garder une dose réduite pour se rassurer, pourquoi pas », conclut le Dr Olivier Coste, somnologue.

Tout savoir sur le clou de girofle

Le clou de girofle fait partie des plantes phares naturelles. Son arbre, le giroflier à feuilles, peut atteindre 10 à 20 mètres de haut. La partie utilisée de cette plante sont les boutons floraux, lorsqu'ils sont encore fermés. Certains l'assimilent à un antibiotique naturel. A la différence des antibiotiques de synthèse, «les remèdes végétaux n'agissent pas seulement contre les bactéries, mais aussi, contre le virus et les champignons». En tisane, teinture ou en huile essentielle, le clou de girofle possède plusieurs propriétés. Il est antibactérien, localement anesthésiant, antispasmodique et anti-inflammatoire.

Le clou de girofle soulage les inflammations buccales et de la gorge. Il est analgésique en cas de maux des dents.
En cas de piqûre d'insectes, cette plante atténue les réactions inflammatoires. Aussi, l'odeur du clou de girofle repousse les insectes.
En cuisine, le clou de girofle favorise la digestion, évite les ballonnements et aide le traitement de l'ulcère. Il est aussi efficace contre la mauvaise haleine.

En tisane, faire infuser quatre ou cinq clous de girofle pendant une dizaine de minutes dans une grande tasse d’eau bouillante, ôter les clous de girofle puis déguster.

Pour s'assurer que les clous sont riches en huiles essentielles, il suffit de les mettre dans l'eau : si les clous flottent à la surface, c'est qu'ils sont desséchés. S'ils se mettent à la verticale ou s'enfoncent, leur teneur en huile est forte.

Une autre utilisation ludique et pratique du clou de girofle consiste à désodoriser sans polluer. Afin de se débarrasser d'une odeur de renfermé cette plante est d'une grande efficacité. En plus, le clou de girofle est un antimite.
-Plantez dans une orange, un citron ou un pamplemousse un maximum de clous de girofle dans l’écorce du fruit. Les multiples composés organiques volatiles présents dans le zeste vont être libérés dans l’air. Laisser le fruit pendu pendant 1 mois dans un endroit sec et plutôt frais. Renouveler si nécessaire.

Opter pour la gemmothérapie pour une cure minceur, c’est possible

Un régime bien-être floral ? C'est ce que propose la gemmothérapie. Diète de la grande famille des phytothérapies, le principe de ce régime a bien de quoi vous surprendre !

La gemmothérapie n'étant pas une solution miracle, pour mincir, il vous faudra naturellement manger sainement et équilibré, et faire un peu d'exercice. Ce sont dans ces conditions seulement que vous pourrez constater de réels résultats. Pour optimiser l'élimination des graisses, une cure détox est idéale. Pour cela, on vous conseille de boire chaque jour, pendant deux semaines, un demi-litre d'eau dans lequel seront versées :
-Pour un objectif de - 10 kg : 30 gouttes de bourgeon de romarin (antioxydant et très bon pour la circulation)
-Pour un objectif de + 10 kg : 30 gouttes de bourgeon de genévrier (bon pour le cholestérol, l'état prédiabétique et l’hypertension artérielle)

La gemmothérapie est un « régime » qui convient à tous, y compris les enfants et les femmes enceintes. Qui plus est, l’avantage des bourgeons, c’est qu’ils ne renferment pas les composés toxiques que l’on trouve parfois dans certaines plantes pour optimiser l'élimination des graisses. Le seul principal point négatif de la gemmothérapie, et pas des moindre, c’est que sa « cuisine » n’est absolument pas réalisable chez soi.

Gemmothérapie : les meilleurs bourgeons sont d’origine belge

C’est en Belgique que l’on trouve aujourd’hui les meilleurs produits de la gemmothérapie. Cette science, qui utilise des bourgeons et des jeunes pousses d'arbres et d'arbustes, préparés à l'état frais par macération a permis aux laboratoires français d’homéopathie de mettre au point une gamme complète de préparations disponibles en pharmacie. Depuis quelques temps toutefois, les phytothérapeutes français découvrent la production de la gemmothérapie belge et semblent désormais la préférer à la gemmothérapie française.

La différence entre les deux productions est en effet fondamentale. En Belgique, les laboratoires sont restés fidèles au mode de préparation des précurseurs de la gemmothérapie et réalisent des macérats-mères qui nécessitent la présence de 3 solvants : l'eau, la glycérine et l'alcool à parts égales.

Or, le macérat-glycériné de la pharmacopée française est obtenu par macération du bourgeon dans un mélange à 50 % d'alcool et à 50 % de glycérine. Il ne tient donc pas compte de la présence de l'eau, qui a pourtant toute son importance dans l'extraction des principes actifs et dans la transmission de l'information génétique du bourgeon.

L'utilisation de l'eau comme solvant permet d'ingérer moins d'alcool que dans le macérat-glycériné, ce qui n'est pas négligeable pour les enfants et pour les personnes sensibles à l'alcool.
Cette préparation galénique étant plus concentrée, elle permet de donner des doses dix fois moins élevées que le macérat-glycériné, tout en étant aussi efficace.

Graines de lin : des bienfaits insoupçonnés

Le lin ? Quand on pose la question, la première réponse qui vient à l’esprit c’est le tissu idéal pour l’été mais avant tout le lin est une graine. Une graine qui apporte beaucoup de bienfaits pour le bien-être et la beauté. La graine de lin est disponible en graine entière, moulue, en poudre ou en huile. Chaque déclinaison a sa propre spécificité et son mode d’utilisation.

Les graines de lin sont idéales pour la peau
Les imperfections de la peau peuvent être diverses : rougeurs, boutons, ridules ou autres…mais les graines de lin sont des alliées efficaces. En effet, les graines de lin sont riches en mucilage ce qui leur procure des propriétés adoucissantes et épaississantes pour la peau. Les graines de lin aident à adoucir la peau, à lui apporte éclat et beauté. Pour prendre soin de la peau, il faut privilégier la farine de lin. Le principe est simple : verser de l’eau claire dans la farine jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Mettre la pâte dans une casserole et laisser sur le feu pendant quelques secondes. Une fois que c’est tiède, il faut l’appliquer sur le visage sous forme de cataplasme. Le mélange est à appliquer tous les jours le matin et le soir.

Les graines de lin sont parfaites pour la ligne
Le lin est très riche en fibre et les aliments riches en fibres sont recommandés durant un régime minceur. Les fibres facilitent le transit intestinale et la digestion et permet de ce fait de garder un ventre plat. Pour se faire, il faut mettre une cuillère à soupe de graines de lin séchées dans un verre rempli d’eau avant de se coucher. Au réveil, il faut boire tout le mélange (eau et graine) et préparer aussi la boisson du soir avant de se coucher. Une fréquence de deux fois par jour est plus efficace et le traitement peut être de longue durée mais les effets sont visibles au bout de 3 jours.

La gemmothérapie, une astuce minceur

Branche de la phytothérapie moderne, la gemmothérapie puise dans les bourgeons d’arbres ou d’arbustes des actifs puissants et des substances vertueuses essentielles pour la croissance des végétaux. Consommés sous forme de macérats réalisés suivant les recommandations de la Pharmacopée française, ces cellules souches sont efficaces pour stimuler notre organisme et en renforcer les mécanismes de digestion et de détoxification. Elles ont également des propriétés préventives et curatives.

Une silhouette de rêve avec la gemmothérapie

Dans une cure minceur, les organes d’épuration (foie et reins) sont très sollicités pour drainer les graisses. Afin de les booster, nous vous conseillons une cure détox de deux semaines adaptée à l’objectif de perte de poids.

Moins de 10 kg

Mélanger 30 gouttes de bourgeons de romarin dans un ½ litre d’eau et boire cette préparation durant la journée. D’après le Professeur Jean-Marie Pelt de l’Institut européen d’écologie de Metz, ce mélange agit en détoxifiant, en antioxydant, en protecteur du foie, et en stimulateur de l’activité circulatoire.

Plus de 10 kilos

Pour les personnes en situation d’obésité, il est difficile de perdre beaucoup de poids sans risques d’effets secondaires sur les organes. Pour faciliter l’amaigrissement, elles doivent faire un détox avec des bourgeons de romarin ou de genévrier. Outre l’effet protecteur sur le pancréas et le foie, ces plantes sont efficaces pour éviter les symptômes du syndrome métabolique comme la graisse abdominale, l’hypertension artérielle, l’état pré diabétique et l’excès de cholestérol.

Des bourgeons spécifiques

Toujours dans le cadre d’une cure d’amaigrissement, il existe des traitements adaptés à chaque situation : les bourgeons de châtaignier contre la cellulite, du marronnier pour une cure « spécial jambes légères » ou du noyer pour un ventre plat.

Hémorroïdes : des méthodes douces et naturelles

Pour en venir à bout des crises d’hémorroïdes, il existe plusieurs plantes aux vertus miraculeuses. Parmi les plus célèbres, le Fragon, le marronnier d'Inde et le calendula permettent de tonifier les veines et soulager les démangeaisons.

Des calmants naturels

Pour mieux soulager les crises, quelques mélanges de plantes disponibles en phytothérapie sont largement plus efficaces que les traitements à base de produits chimiques.

Pour faire disparaitre les douleurs, l’inflammation et l’½dème, il faut 600 mg de fragon/jour, soit 3 gélules d'extrait sec, durant 4 ou 5 jours (Elusanes, Arkogélules) ou 150 gouttes d'intrait de marron d'Inde en 3 prises pendant 8 jours.

Pour apaiser les irritations, un macérât huileux de calendula (Florame, Boiron) peut être vraiment utile s’il est compatible avec les muqueuses. Pour resserrer les veines dilatées, il faut appliquer une compresse (linge rempli de glaçons) sur l'anus et faire des bains de siège à l'eau fraîche au marron d'Inde (Weleda).

La gemmothérapie

En faisant appel aux bourgeons et aux jeunes pousses des plantes, la gemmothérapie est très efficace contre la crise hémorroïdaire. Il suffit de prendre du macérât glycériné de marron d'Inde, l'Aesculus hippocastanum Bg Mg, 100 à 200 gouttes durant1 à 2 mois. Et 100 gouttes de macérât de romarin permettent de soulager la constipation.

Des plantes en prévention des crises

Si vous êtes sujet aux incessantes crises d’hémorroïdes, des cures de 2 à 3 semaines de plantes stimulantes pour la circulation, seules ou associées, en tisane ou en gélules peuvent être efficaces.

Autre option, débuter avec une cure de fragon (petit houx) : 1 ou 2 gélules de 200 mg d'extrait sec par jour pendant 4 ou 5 jours, puis poursuivre avec des gélules (ou tisanes) de vigne rouge, hamamélis, cyprès, marronnier (écorce), au même dosage. Et faire une tisane faite maison avec 3 sachets d'hamamélis, cyprès, marronnier (écorce) infusés dans 500 ml d'eau, complétée avec de l'eau pour obtenir 1,5 litre de boisson.