Le guide de votre bien-être à domicile

Gemmothérapie

Les plantes utilisées en gemmothérapie et leurs effets

bourgeon

© Jasmina - iStockphoto

Les solutions de gemmothérapie ont pour point commun leurs vertus diurétiques et détoxifiantes. Cependant, chacune d’entre elles dispose de ses propriétés originales. Découverte.
  1. Les utilisations courantes de la gemmothérapie
  2. Des macérâts de bourgeons adaptés à de nombreuses pathologies
  3. Vertus des principales plantes utilisées en gemmothérapie

Les utilisations courantes de la gemmothérapie

Homéopathes et phytothérapeutes font souvent appel aux macérâts de bourgeons pour renforcer les résistances de l’organisme aux bactéries ou aux infections virales les plus courantes comme la grippe, l’herpès, les zonas, les infections des voies respiratoires ou les maladies infantiles. Les vertus de la gemmothérapie sont également reconnues dans le traitement de l’arthrite, de l’arthrose et en particulier des inflammations tendineuses et articulaires.

Certaines solutions sont employées dans la prévention et le traitement des manifestations allergiques telles que l’asthme, l’urticaire mais aussi dans le cas de certaines allergies alimentaires. Les bourgeons permettent de réduire l’usage des médicaments anti histaminiques courants ainsi que des corticoïdes.

La gemmothérapie est un recours également pour retrouver de l’énergie en cas de grosses fatigues (asthénies) ou après une période de maladie. Elle est employée en complément dans les traitements post opératoires et post radiothérapies. Les produits de gemmothérapie ne doivent en aucun cas être conçus comme une alternative à des traitements lourds prescrits par le corps médical.

Des macérâts de bourgeons adaptés à de nombreuses pathologies

Le cassis pour l’énergie, le sapin contre la toux, l’aubépine pour le bon fonctionnement du cœur.

Le bourgeon d’aubépine posséderait d’une part les propriétés du fruit de l’arbuste sur la dimension musculaire du cœur mais aussi les vertus de la fleur sur l’équilibre du rythme de cardiaque. De la même façon, le bourgeon de tilleul associe les vertus calmantes de la fleur de l’arbre et les propriétés dépuratives de l’aubier, qui se forme entre l’écorce et le bois dur.

Le bourgeon de pin agit normalement sur le système nerveux mais également sur le système articulaire. Il redonne du tonus et permet de soulager la polyarthrite rhumatoïde. Il pourrait également prévenir de l’ostéoporose chez la femme.

Le bouleau est quant à lui indiqué pour contrôler le taux de cholestérol et l’acide urique. Il serait également efficace contre la goutte, la cellulite et les rhumatismes.

L’orme champêtre, pour sa part, aurait un franc succès auprès des adolescents puisqu’il pourrait agir efficacement contre les poussées d’acné. La Fédération Européenne d’Herboristerie propose des fiches sur les différentes propriétés de chaque macérât.

Vertus des principales plantes utilisées en gemmothérapie

Les jeunes pousses d’airelles sont réputées pour leur action sur le système uro-génital. Le macérât de son bourgeon est particulièrement recommandé à la ménopause car ses phytohormones régulent le cycle menstruel et ont une fonction antispasmodique. L’airelle est assez efficace sur les cystites en agissant comme draineur de la vessie. Elle est aussi efficace sur les reins, la prostate et contribue à la diminution du taux de cholestérol.

Très utilisé également par les naturopathes spécialisés dans les bourgeons, le bouleau intervient sur les douleurs des articulations et stimule la régénération osseuse. Les personnes souffrant de rétention d’eau apprécient également son effet sur les fonctions rénales. Associé

au cassis, il active l’élimination des déchets de l’organisme.

Justement le cassis est un autre produit très recherché en gemmothérapie : jadis connu sous le nom d’élixir de vie, le macérât de bourgeon de cassis est efficace contre l’asthme et remplace notamment les anti-inflammatoires classiques tels que la cortisone. Le cassis est également un stimulant des glandes endocriniennes, ce qui le rend intéressant pour répondre à des problèmes de fatigue chronique.

Pour le système digestif et les problèmes du foie, le genévrier fait figure de référence parce qu’il stimule les hépatocytes. Associé au romarin, il est particulièrement efficace. De façon générale, le bourgeon de cette dernière herbe est un détoxifiant puissant.

Enfin, le tilleul, que l’on a l’habitude de consommer en tisanes est également prisé des phytothérapeutes pour son action apaisante. Il est particulièrement recommandé en cas de troubles du sommeil. C’est également un antispasmodique pour lutter contre les palpitations cardiaques et il fluidifie la circulation sanguine.